image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer cet article

Avec sa nouvelle 308, arrivĂ©e Ă  l’automne dernier, PEUGEOT a obtenu de nombreux prix grâce, notamment, au travail de l’ancien responsable du design Gilles Vidal qui a travaillĂ© sur plusieurs modèles pour donner une nouvelle image de la marque avec, entre autres, des boucliers plus imposants. Elle est, aussi, la première Peugeot Ă  arborer le nouveau sigle de la marque et elle profite, aussi, de diverses technologies du groupe dont la plateforme EMP2 et les diffĂ©rentes mĂ©caniques.

PRESENTATION DE CETTE PEUGEOT 308 SW ET 308 BERLINE HYBRIDE 225 :

Si le design de la berline est particulièrement rĂ©ussi avec un long capot et un empattement rallongĂ©, cette nouvelle 308 reste, bien sĂ»r, une traction avec son moteur placĂ© transversalement avec les roues placĂ©es pratiquement dans l’axe du capot. Cependant, les proportions arrière du break sont moins harmonieuses que celles de la berline. Il est vrai qu’il est 27 cm plus long. L’habitacle, identique Ă  celui de cette dernière, est accueillant et bien sĂ»r, on y retrouve le i-Cockpit, qui se gĂ©nĂ©ralise chez Peugeot et l’on retrouve le petit volant qui vient sur les genoux alors que le combinĂ© d’instrument est implantĂ© plus haut. 

LA TECHNIQUE DE CE BREAK 308 ET DE CETTE BERLINE HYBRIDE 225 ch ?

Un break est, avant tout destiner Ă  pouvoir transporter du matĂ©riel et ici les dossiers de la banquette arrière sont fractionnĂ©s en 3 parties, (au lieu de 2 pour la berline) 40/20/40 pour plus de polyvalence. Le rabat central peut servir d’accoudoir pour les passagers arrière. Un petit rangement est, en plus prĂ©vu juste Ă  l’arrière du siège. Le volume va ainsi de 608 Ă  1634 litres. L’habitacle est vaste et bien conçu et Le tableau de bord est identique Ă  celui de la berline. L’écran central est facile d’emploi tandis qu’une barre de raccourcis tactile sous ce dernier, permet d’arriver facilement aux diffĂ©rents menus. Bravo, pour l’ergonomie. Bien sĂ»r, le système d’infodivertissement i-Connect est de dernière gĂ©nĂ©ration. L’espace Ă  l’avant est gĂ©nĂ©reux et les sièges sont confortables surtout avec le siège AGR Ă©lectrique du conducteur qui est de sĂ©rie sur la berline, mais, en option pour le break. A l’arrière la banquette est un peu juste comme l’espace pour les jambes. Les finitions sont très correctes et de bonne facture tant pour la berline que pour le break.

COMPORTEMENT ET CONFORT DE CES NOUVELLES PEUGEOT 308 BREAK et HYBRIDE?

Peugeot propose ses 308 berline et break avec diffĂ©rentes motorisations : 2 moteurs essence 1.2 110 ou 130 ch et un diesel 1.5 de 130 ch, mais aussi 2 hybrides rechargeables de 180 et 225 ch avec un 1,6 essence. Une version 100% Ă©lectrique arrivera en 2023.

-Notre 308 SW d’essai Ă©tait motorisĂ© par le 3 cylindres 1.2 Ă  essence de 81 kW ou 130ch avec un couple de 205 Nm associĂ© Ă  une boĂ®te 6 manuelle permettant le passage de 0 Ă  100 km/h en 10,5 secondes. On retrouve ce moteur Ă  plusieurs niveaux de la gamme Peugeot, mais aussi sur les autres marques du Groupe Stellantis. Cette version s’est montrĂ©e assez dynamique pour un usage quotidien tout en Ă©tant assez Ă©conomique avec une consommation de 6,2 l/100 km. La commande de boĂ®te mĂ©riterait Ă  ĂŞtre plus prĂ©cise et le volant très bas gène lorsque l’on utilise l’embrayage… Le confort est au rendez-vous, du moins pour les passagers avant et le silence de fonctionnement est très apprĂ©ciable. Le moteur se montre volontaire et très souple avec une Ă©tonnante facilitĂ© Ă  monter en rĂ©gime. La direction est prĂ©cise et rĂ©active tandis que le freinage est aussi très efficace. Les systèmes d’aide Ă  la conduite se montrent aussi efficaces et pas trop intrusifs.

-Notre berline 308 d’essai Ă©tait la plus puissante avec le système hybride rechargeable de 225 ch accouplĂ© Ă  la boĂ®te automatique EAT8. Le moteur thermique d’1,6 l dĂ©veloppe 180 ch et dĂ©livre un couple de 250 Nm. Le moteur Ă©lectrique asynchrone dispose d’une puissance de 110 ch avec un couple de 320 Nm pour arriver au système hybride de 225 ch et 360 Nm. La batterie lithium-ion a une capacitĂ© de 12,4 kWh. Le chargeur embarquĂ©, en option, avait 7,4 kW (de sĂ©rie c’est 3,7 kW) ce qui permet une recharge sur wallbox en +- 2h. L’autonomie 100% Ă©lectrique annoncĂ©e est de 60 km. La puissance est apprĂ©ciable et ce vĂ©hicule de 1708 kg se montre vraiment dynamique – passage de 0 Ă  100 km/h en 7,5 secondes- avec un confort prĂ©servĂ©. Seul bĂ©mol, le passage d’un mode de propulsion Ă  l’autre pourrait ĂŞtre plus rapide et moins ressenti. 

Cette Peugeot 308 berline  se montre très efficace en ville. Sur petite route sinueuse, on sent les 400 kg supplĂ©mentaires, mais les relances sont vigoureuses et la tenue de route est exemplaire. Bien sĂ»r, sur routes et autoroutes, il faudra privilĂ©gier le mode « hybride Â». En mode « Ă©lectricitĂ© Â» la batterie se dĂ©charge rapidement et le mode « sport Â» n’a pas beaucoup de sens sur un vĂ©hicule hybride, d’autant plus qu’il n’apporte pas beaucoup de changement.

ET LES FINANCES DE CES 308 SW ET 308 BERLINE HYBRIDE ?

-Comme dĂ©jĂ  signalĂ©, lors de notre essai de plus de 760 km avec notre 308 SW essence de 130 ch traditionnel, nous avons consommĂ© en moyenne 6,2 l/100km ce qui est très raisonnable. Du cĂ´tĂ© du prix, notre 308 SW 1.2 PureTech 130 ch Allure Pack coĂ»te 30 550 Eurosauquel il faut ajouter les options :

  • Pack Drive Assist Plus : 600 Euros
  • Siège Conducteur AGR Ă©lectrique : 750 Euros
  • Pare-brise chauffant : 150 Euros.

Pour un total de 32.050 Euros.

-Avec notre 308 Hybrid 225 ch EAT8 GT Pack nous avons consommĂ© en moyenne seulement de 3,3 litres/100 km, mais en rechargeant dès que cela Ă©tait possible. Sans faire de recharge Ă©lectrique, on peut dĂ©passer les 5 ou 6 litres, mais sans doute encore plus sur long trajet. Lorsqu’on roule en ville on a pratiquement une autonomie Ă©lectrique de 50 km, par contre sur route, la batterie se vide rapidement et il semble que l’autonomie soit infĂ©rieure Ă  40 km. En ce qui concerne le prix, on se trouve dans un autre registre avec un prix de dĂ©part de 45.450 Euros. Bien sĂ»r, il y a quelques options :

  • Chargeur embarquĂ© monophasĂ© 7,4 kW : 450 Euros
  • Câble Ă©lectrique mode 2 (pour bornes publiques)
  • Toit ouvrant teintĂ© avec vĂ©lum manuel : 1.200 Euros

On arrive ainsi Ă  un prix de 47.100 Euros. Selon notre point de vue, il semble très difficile de rentabiliser les 15 000€ de plus pour la PHEV. La motorisation essence Puretech semble ĂŞtre un excellent compromis. 

Pour la 308 SW PureTech de 130 ch :

LES TAXES :

 BruxellesWallonieFlandre
Taxe de mise en circulation495€495€177,79€
Taxe de circulation annuelle201,30€201,30€157,82€
Eco malus/0€/

APPRECIATION :

Les +Les –
Habitacle confortable et soigné
Agrément de conduite
Faible consommation
Confort et insonorisation
Accès et espace banquette arrière
Volant trop bas pour débrayer
Commande de boîte peu précise
Visibilité ¾ arrière

Pour la 308 Berline Hybrid 225 ETA8  :

 BruxellesWallonieFlandre
Taxe de mise en circulation2478€2478€46,23€
Taxe de circulation annuelle296,60€296,60€143,50€
Eco malus/0€/

APPRECIATION :

Les +Les –
Performance de haut niveau
Agrément moteur/boîte
Habitacle esthétique et confortable
Consommation batterie pleine
Design de carrosserie très réussi
Tarif élevé
Câble de recharge 2 en option
Places arrière étriquées
Raideur de la suspension
Autonomie sur route limitée

LUC VANDERSLEYEN

Mise en page : Nicolas Vandersleyen 

Page Youtube : Auto4X4 en roues libres

Digiprove sealTous droits rĂ©servĂ©s 
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer cet article
Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :