Nicolas Vandersleyen
Follow me
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer cet article

A l’heure d’aujourd’hui, les Fiat 500 ont la côte sur nos routes belges. Petite voiture maniable et plaisant particulièrement à la gente féminine, elle a aussi ses travers avec les versions bodybuildées Abarth. En effet, celles-ci conservent la taille réduite et la forme globale de la 500 mais adoptent une carrosserie plus musclée et surtout une motorisation plus poussée. De quoi en faire un petit kart léger et vif à prix relativement abordable. Le modèle 695 que nous vous présentons aujourd’hui se classe comme le sommet de la gamme Abarth avec le moteur le plus puissant et l’équipement le plus complet. En outre, notre modèle d’essai était une « collector’s Edition » vendue en 2 couleurs uniquement : noir ou gris. A noter qu’il n’y a que 695 unités produites pour chaque couleur. Soit un total de 1390 Abarth « Collector’s Edition »… et déjà toutes vendues ! 

Bref rappel historique d’Abarth

La marque Abarth a été créée en 1949, dans les faubourgs de Turin, par Carlo Abarth avec l’ambition de préparer des Fiat et Lancia pour la course. Plus tard, elle devint célèbre pour ses échappements sport dédiés à plusieurs marques comme : Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Gordini et Porsche. Le modèle 695 Esseesse qui nous occupe aujourd’hui fait entièrement référence à l’année 1964, lorsque Carlo Abarth transforma sa 595 en 695 via une augmentation de cylindrée. Le moteur bicylindre placé à l’arrière atteignait alors 689 cc ! La versions SS (prononcé phonétiquement en italien : Esseesse) atteignait alors 38ch et 140 km/h en vitesse de pointe. C’était la plus sportive et elle ne fut produite qu’à 1000 exemplaires, de quoi en faire une pièce rare à l’heure actuelle ! 

Technique de notre Fiat Abarth 695 Esseesse essayée

Au niveau de la technique, notre Fiat Abarth 695 reprend la mécanique de la 595 avec le moteur essence 4 cylindres 1,4l turbocompressé développant 180ch à 5500 tr/min et 250Nm de couple à 3000 tr/min (vs 165ch et 230Nm pour la 595). Associé à cela, nous avons une boite mécanique à 5 rapports (notre modèle d’essai) ou une boite robotisée à 5 rapports. Le 0 à 100 km/h est abattu en 6,7 secondes et la vitesse maximale est de 225 km/h (avec l’aileron horizontal). D’ailleurs, celui – ci est réglable manuellement de 0 à 60° pour obtenir un appui aérodynamique maximal de 42kg à 200km/h. La versions 695 Esseesse est également 10kg plus légère que la versions 595 Competizione avec notamment un capot en aluminium à double bossage, des jantes spécifiques de 17 pouces et un échappement Akrapovic avec clapets. De plus, elle est munie d’amortisseur Koni FSD, à réglages passifs en fonction de la fréquence de débattement et de freins Brembo avec étriers rouges.  Enfin, les touches de blanc sont caractéristiques de notre version « Collector’s edition ».

Tableau de bord et intérieur de ce petit bolide

Dès la prise en main de ce petit bolide on ressent un certain bien être et un sourire se dessine sur nos lèvres. En effet, les sièges baquets Sabelt maintiennent parfaitement les personnes de gabarit moyen et se révèlent très agréables (du moins pour celles et ceux qui aiment les sièges baquets), malgré une certaine dureté. Néanmoins, ils ne sont pas réglables en hauteur ce qui peut handicaper la position de conduite selon la taille de chacun. Le tableau de bord se veut quant à lui simple et ergonomique avec un mélange de finition alcantara et simili carbone. Seuls certains plastiques des portes laissent à désirer et sonnent creux. L’écran central apparait également un peu dépassé pour 2022 avec une certaine lenteur et un graphisme ancien.D’autre part, l’Abarth ne fait pas dans le superflu étant donné qu’elle ne propose pas beaucoup d’aides à la conduite. En effet, le cruise control, le maintien de ligne et le contrôle d’angle mort, notamment, sont des éléments dont il faudra se passer… Cependant les détecteurs de stationnement arrière étaient bel et bien présents. Enfin, en ce qui concerne les places assisses, celles situées à l’avant sont très bien pour toute les tailles, en revanche, les places arrière sont à réserver à des enfants ou à utiliser lors de trajets vraiment très courts. Le coffre est quant à lui de dimension tout à fait convenable pour la taille de la voiture. 

Une Fiat Abarth comme daily ? vraiment ? 

Dès la mise en route de cette Fiat Abarth 695 Esseesse Collector’s edition, le sourire monte aux lèvres. En effet, l’échappement particulièrement bruyant au démarrage ravit les ouïes (peut-être pas celles des voisins…) et donne envie de rouler. De plus, en cours de trajet, nous avons pu remarquer que de nombreux regards se tournaient vers cette petite voiture pour admirer son look et/ou l’écouter passer. Le moteur essence se montre bien adapté pour une conduite quotidienne en mode « normal » avec une certaine souplesse à bas régime et une boite bien calibrée. Néanmoins, la suspension reste dure et la voiture reste bruyante sur autoroute pour une utilisation quotidienne sur de long trajets. 

Scorpion pour réveiller cette Abarth 695 Esseesse ? 

A côté de cela, cette petite Abarth 695 peut se transformer du tout au tout lorsque l’on appuie sur le bouton « Scorpion » (faisant référence au signe du zodiaque de son fondateur). En effet, l’accélérateur devient plus vif et la voiture est directement prête à bondir. L’échappement devient aussi plus bruyant avec un son de turbo prononcé à bas régime. A ce moment-là, le conducteur n’a qu’une envie, appuyer sur l’accélérateur et laisser cette Abarth s’exprimer ! A ce jeu-là, on remarque rapidement que la plage optimale du moteur se situe entre 3500 tr/min et 6000tr/min avec un certain coup de « boost ». La boite de vitesse se veut rapide mais un peu « molle » et pas toujours très précise. Il s’agit plutôt d’une boite de Fiat 500 que d’Abarth 695. De même pour la direction qui ne renvoie pas beaucoup d’informations mais dont le rayon de braquage est très grand pour une voiture de ce gabarit. Néanmoins, la tenue de route est au rendez – vous et cette Fiat Abarth 695 enchaine les virages serrés les uns après les autres avec un air de rallye dans l’habitacleUn vrai bonheur, surtout dans l’atmosphère automobile actuelle, où beaucoup de voiture n’ont plus vraiment de caractère. On pourrait croire que c’est un grand kart !  

Consommation, prix et taxes de cette Abarth 695 Esseesse essayée

Enfin, au niveau de la consommation, nous avons consommé une moyenne de 7,8l aux 100 kms ce qui n’est pas spécialement peu pour une petite voiture de 1100kg… il faut bien nourrir les 180ch. En ville, comptez plutôt 9-9,5l. Les émissions de CO2 sont quant à elles de 156 gr/km (contre 161 avec la boite robotisée). Enfin, en ce qui concerne le tarif, l’Abarth 595 démarre à partir de 20 990 € TVAC et la 695 Esseesse essayée s’échange pour 34 490 € TVAC.

Pour ce qui est des taxes : 

 BruxellesWallonieFlandre
Taxe de mise en circulation2478€2478€461,88€
Taxe de circulation annuelle248,95€248,95€216,84€
Eco malus/175€/
Les +Les –
Look
Moteur 1,4l performant 
Sièges Sabelt
Sonorité – échappement 
Agrément de conduite 
Performances  
Sièges arrière 
Cruise contrôle manquant 
Système infodivertissement vieillissant 
Bruyant sur autoroute 
Finitions

Nicolas Vandersleyen 

Page Youtube : Auto4X4 en roues libres

Digiprove sealTous droits réservés 
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer cet article
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :