Follow me

Subaru est une marque japonaise née il y a une soixantaine d’année qui est fidèle à la traction intégrale « Symmetrical All-Wheel Drive » et aux moteurs « Boxer » pour un meilleur  comportement et une sensation de conduite unique. En effet, associés à un châssis monocoque appelé sur le XV « Subaru Global Platform », le véhicule a une très grande stabilité et un équilibre très spécifique.  Subaru est d’ailleurs l’une des rares marques avec Porsche à utiliser et développer des moteurs Boxer pour des véhicules de tourisme.

Ainsi le Subaru XV essayé, de deuxième génération, était bien sûr doté d’un moteur «Boxer  » et dans ce cas un  2.0 l essence atmosphérique développant 156 ch à 6000 tr/min avec 196 Nm à 4000 tr/min. La grosse particularité de ce moteur dit « Boxer » est d’avoir ses 4 cylindres à plat et opposés 2 à 2. Cela permet d’abaisser considérablement le centre de gravité de la voiture et de ne pas avoir recours à des arbres d’équilibrage vu que les moments de forces des bielles sur le vilebrequin s’annulent grâce à cette opposition des pistons. Les vibrations du moteur s’en voient donc réduites naturellement et le confort se voit amélioré. A cela, Subaru a ajouté une boite de vitesse à variation continue appelée « Lineartronic », c’est-à-dire une sorte de CVT qui fonctionne comme un variateur de scooter et adapte la chaine cinématique en fonction des demandes du conducteur mais ne possède pas de « vrais » pignons de 1e, 2e etc. Cela a donc l’avantage de se conduire comme une boite automatique classique mais sans la déperdition d’énergie (2-3%) de cette dernière. Malheureusement, à la conduite cela peut s’avérer un peu moins agréable étant donné que le moteur tourne parfois à haut régime pour garder la plage de couple maximum et génère, ainsi, plus de bruit.  Associé au système « AWD » à répartition de couple active : « Active Torque Split AWD », le couple est bien équilibré entre les essieux avant et arrière et s’ajuste sur chacune des roues en fonction des conditions d’adhérence réelles.

Au niveau de la conduite, notre modèle d’essai, équipé de sa transmission intégrale permanente comme toutes les Subaru, nous révélait une motricité redoutable quel que soit le terrain ou la situation rencontrée. En effet, ce système fonctionne le plus souvent avec une répartition de couple 50/50 % entre les essieux avant et arrière mais peut également intervenir et bloquer les freins des roues en manque d’adhérence lorsque c’est nécessaire. Cela permet d’envoyer le couple sur les roues adhérentes. Ce système s’est d’ailleurs révélé extrêmement efficace lors de notre essai hors route et très rapide pour faire avancer ce SUV sur les chemins de campagne.  A noter que l’on dispose aussi d’un « X MODE » qui s’engage en pressant un bouton sur la console centrale. Il agit sur le moteur, la transmission intégrale, et les freins notamment  afin d’avoir la meilleure motricité possible. Lorsqu’il est enclenché, il active le Hill Descent Control qui maintient une vitesse constante dans une forte descente. Aucune crainte donc pour affronter la neige ou le verglas en hiver. D’autres part son comportement routier est vraiment d’une grande qualité grâce à ce système et au centre de gravité plus bas que ses concurrents. Les routes sinueuses peuvent être abordées sans aucunes craintes !

Au niveau de la finition et de l’équipement général de ce XV, nous nous trouvons ici dans un modèle plutôt bien équipé sans non plus avoir du superflu. Il intègre tous les systèmes de sécurité en vigueur actuellement dont son fameux « EyeSight » qui utilise 2 caméras (au centre du pare-brise) qui offrent des images stéréo couleur en 3 dimensions. Le système détecte ainsi de façon précise la forme, la vitesse et la distance d’un objet : piéton, cycliste, moto, voiture ou autre et alerte le conducteur, mais est aussi capable d’intervenir sur les freins afin d’éviter l’accident. Bien sûr, il y a aussi le lane assist, le cruise control adaptatif, le contrôle d’angle mort, l’allumages des phares/grands phares automatique, etc… Néanmoins, il intègre aussi une petite particularité : lors d’un crash son groupe motopropulseur se glisse sous l’habitacle de façon à protéger les passagers, une pratique de plus en plus courante aujourd’hui.

Au niveau de l’équipement intérieur, nous avons une console centrale sobre avec GPS et multimédia intégré, des finitions propres sans être non plus d’un luxe extravagant. A cela s’ajoute une bonne habitabilité, et un bon confort général aussi bien aux places avant qu’aux places arrière tout en laissant un coffre généreux. Tout cela donne un confort très correct pour un prix très bien contenu. En effet, ce Subaru XV commence à 23 395€ et la version « premium » essayée coutait 29 995€. A cela on ajoute quelques options ce qui nous donne un véhicule bien équipé pour un prix de 33 000€ environs. Autrement dit, on a un produit de très bonne qualité avec peu de défauts pour un prix tout à fait raisonnable mais il ne faut pas vouloir trop de luxe.

Nicolas Vandersleyen  

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :