Le Qashqai de Nissan est arrivé en février 2007 sur le marché pour remplacer l’Almera avec une carrosserie innovante que le constructeur a appelée « Crossover ». Il était disponible avec des moteurs à essence ou diesel, mais aussi en 2 ou 4 roues motrices avec un système baptisé « 4×4 All-Mode » pour les versions les plus puissantes de 130 à 150 ch. D’emblée, il a obtenu 5 étoiles aux crash-tests EuroNCAP. En 2008 une version plus habitable à 7 places appelée Qashqai +2 voyait le jour.

La seconde génération est arrivée en 2014 et la version « +2 » disparaissait au profit du nouveau X-Trail.

En 2018, il est restylé et reçoit une calandre en V, des phares plus effilés, de nouveaux boucliers avec des inserts en argent à la base. En ce début d’année, il a reçu un nouveau moteur 1.7 dCi de 150 ch avec un couple de 340 Nm à 1750 tr/min d’origine Renault répondant à la nouvelle norme Euro 6d-temp. Les versions 4×4 ne sont disponibles qu’avec cette seule motorisation avec boîte automatique Xtronic-CVT à 6 rapports ou manuelle à 6 rapports.

Le système 4×4 appelé « intelligent 4×4 » permet de passer des 2 roues motrices en 4×4 automatique intelligent à gestion électronique pour rouler en toute circonstance et une position « Lock » permet de bloquer la transmission en position 50/50 pour les passages difficiles en tout terrain ou sur route enneigée.

Notre véhicule d’essai était une version haut de gamme Tekna+ particulièrement bien équipée et confortable. Dans l’habitacle, les sièges qui ont été redessinés avec soutien lombaire, sont recouvert de cuir Nappa et les réglages sont 100% électriques à l’avant avec 2 mémoires de position. Le nouveau volant à méplat aux branches affinées offre de nombreuses fonctions. L’habitacle est spacieux et cossu avec des matériaux de qualité. L’espace est excellent pour 4 personnes, mais le coffre de 430 litres paraît un peu juste d’autant qu’il y a un double plancher qui est pratique au quotidien, mais qui prend trop de place pour les week-end en famille ou les vacances. Le système multimédia Nissan Connect, avec écran de 7 pouces haute définition et caméra à 360°. Développé avec Tom-Tom, offre un guidage dynamique en fonction du trafic et profite de l’option « porte-à-porte ». Il dispose aussi et surtout des équipements de sécurité comme le ProPILOT –technologie de conduite assistée-, mais aussi des aides électroniques comme le maintien dans la file, l’avertisseur d’angle mort, le freinage d’urgence intégrant la reconnaissance des piétons et une alerte anticollision arrière.

En ville et sur route, on remarque immédiatement, la bonne isolation phonique et la réduction des vibrations qui améliorent le confort. Dès qu’on prend un peu de vitesse sur route ou autoroute on apprécie aussi les bonnes reprises avec une poussée linéaire, le très bon amortissement et l’excellent agrément de conduite. La boîte auto fonctionne très bien lorsqu’on conduit en bon père de famille, mais se fait hésitante si on roule plus nerveusement. Sur route sinueuse, la transmission i-4×4 en mode auto fait un excellent travail en assurant une très bonne motricité sur chacune des 4 roues.

Sur les chemins, la motricité est excellente, mais la très faible garde au sol de 182 mm et les angles caractéristiques médiocres à l’avant -20°- et au centre, ne permettent d’aborder que des chemins peu accidentés, d’autant que les débattements sont limités. N’empêche que dans la boue ou la neige grâce au mode « Lock » on pourra se sortir d’un mauvais pas.   

Ce Nissan Qashqai est un crossover à 4 roues motrices et non un tout terrain. Il est d’autre part très polyvalent et particulièrement bien équipé dans sa version haut de gamme.                

Si le prix de cette version avec boîte auto de 43.040 Euros peut sembler élevé, il y a déjà un Qashqai 4×4 à 33.290 Euros. D’autre part au cours de notre essai, nous avons consommé 7,1 l de gasoil/100 km. (Co² : 154 g/km)

Luc VANDERSLEYEN

Envoi
User Review
0 (0 votes)

One Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :