Comme la plupart des constructeurs européens, Volvo développe l’électrification complète de sa gamme et chez ce constructeur le diesel va doucement disparaître. D’autre part, les SUV ou chez Volvo VUS en français « Véhicule Utilitaire Sport » sont de plus en plus demandés. Ci-joint, un petit lien vidéo pour découvrir notre modèle d’essai : https://youtu.be/hvC06qyd0tM

Le XC60 reprend non seulement la plateforme SPA qui est à la base de toutes les XC90 et XC60, mais aussi l’ensemble hybride rechargeable du XC90. D’ailleurs il reprend aussi l’appellation T8 de son aîné qui comprend un moteur thermique de 1.969 cm³ avec 4 cylindres en ligne à essence, mais qui, ici, est porté à 318 ch (234 kW) avec 430 Nm de couple associé à un moteur électrique sur l’essieu arrière de 87 ch (65 kW) et 240 Nm pour atteindre 405 ch soit 298 kW avec un couple de 670 Nm et des émissions de 73 g de CO2/km en norme WLTP. Tout cela fonctionne avec une boîte automatique à 8 rapports parfaitement calibrée. Elle est équipée d’un mode « B » qui utilise le frein moteur électrique dès que l’on soulage l’accélérateur pour recharger la batterie de 11,6 kWh. 

Bien sûr, le conducteur a le choix entre plusieurs modes de conduite tels que : « Constant AWD » qui utilise les 2 moteurs pour être en 4×4, « Pure » qui privilégie le mode électrique, « Hydrid » qui convient à toutes les situations, « Polestar Engineered » pour les performances sportives, « Individual » pour personnaliser le comportement du SUV ou « Off Road » qui est un mode 4×4 mais limité à 40km/h pour privilégier l’adhérence dans la neige ou sur chemins non revêtus. Une fois la batterie chargée, on peut parcourir 35 km sans consommer une goutte d’essence (attention tout de même à rouler de façon « cool » si vous voulez uniquement rester sur l’électricité). Au-delà le moteur thermique prend le relais et on ne dispose plus de la même puissance. On peut, bien sûr, recharger la batterie en roulant, mais cela fait passer la consommation d’essence à environ 10 l/100 km (soit +- 1,5 – 2l de plus qu’en situation normale). 

Ce XC60 Polestar Engineered se distingue peu des autres XC60 car la présentation reste assez discrète. Cependant, la calandre est noire et les jantes en alliage ont 21 ou 22 pouces. Les disques de frein percés et ventilés et les étriers de frein de couleur jaune doré avec inscription « Polestar Engineered » sont particulièrement impressionnants à l’avant. En plus, les amortisseurs avant –réglables- sont de la marque Ohlins. Petite remarque tout de même, c’est la 1efois que nous avons eu l’occasion d’essayer ce type d’amortisseurs réglables sur une voiture de série. Si en conduite douce la différence de dureté n’est pas transcendante (la suspension reste ferme) une fois que l’on pousse un peu la machine le comportement du train avant n’est sensiblement plus le même surtout en virages. Ces amortisseurs ne sont malheureusement pas réglables à l’arrière ce qui laisse le train arrière très rigide surtout avec la barre stabilisatrice modifiée pour cette version Polestar. 

L’habitacle est soigné avec des revêtements de grande qualité, des sièges semi – baquets bien dessinés aussi bien à l’avant qu’à l’arrière avec un équipement très complet. La couleur dorée est aussi reprise pour les ceintures de sécurité. En effet, elle est la signature des versions Polestar Engineered de Volvo. Le tableau de bord est bien conçu avec au centre un grand écran de 12,3 pouces qui s’utilise comme un iPad avec un système multimédia aux performances indéniables. Le système audio de qualité est signé Harman/Kardon et la navigation SENSUS est aussi facile d’emploi. 

Avec un gabarit intéressant, ce véhicule de près de 2 tonnes est capable de belles accélérations et d’un beau dynamisme au point de pouvoir concurrencer les versions RS d’Audi ou M de BMW, mais malheureusement avec moins de sensations, dû principalement au petit moteur thermique et au manque de son mélodieux de celui – ci (un bouton permettant d’activer des clapets à l’échappement aurait été un plus sur cette version sportive pour obtenir un rendu plus envoûtant). Il va sans dire que, chez Volvo, la sécurité est une priorité et de nombreuses aides électroniques viennent aider le conducteur. L’habitacle est aussi spacieux, confortable tandis que le coffre offre un volume de 598 litres, qui peut arriver à 1.395 litres, banquette arrière rabattue, ce qui est très correct.

Une fois installé au volant, on a une excellente position de conduite (même si certains diront qu’elle est trop basse pour un SUV) et si la batterie est chargée, on peut parcourir 35 km en mode 100% électrique à une vitesse pouvant aller jusqu’à 140 km/h. Le XC60 démarre en silence et en ville, on peut facilement rouler en douceur avec un très grand confort et une très bonne maniabilité malgré ses 4,69 m.

Sur route, il se montre très dynamique et ses reprises peuvent être foudroyantes. Si on règle bien les amortisseurs Ohlins, il peut se montrer très sportif. Les 4 roues sont motrices, mais les essieux sont animés par des moteurs différents puisque l’avant est entrainé par le moteur thermique tandis que l’arrière est animé par le moteur électrique. Si sur route normale cela ne pose, en général, pas de problème, sur route glissante, il faudra rester vigilant et opter pour de bons pneus car la motricité des roues avant peut être vite perdue dû à l’indépendance des modes de propulsion. Il offre néanmoins, une excellente tenue de route et une belle sécurité. Sur terrain meuble c’est loin d’être aussi efficace qu’une vraie transmission intégrale. Si le XC60 dispose d’un mode Off Road et d’un Hill Descent Control, il reste un simple tout chemin.   

La recharge électrique se fait en 4h30 sur une prise domestique. En rechargeant régulièrement, nous n’avons consommé que 8,1 litres/100km en moyenne en alternant, ville, routes, autoroutes et chemins. Cela pourrait être plus élevé sur de longues distances. 

Si on regarde le prix de ce superbe SUV, on voit qu’il est très élevé, puisque ce XC60 T8 Polestar Engineered est facturé 83.750 Euros sans les options alors qu’il existe déjà un XC60 4×4 à partir de 52.900 Euros. Avec ses options, notre modèle d’essai valait 92.467 Euros avec la peinture blanche Crystal à 1.300 Euros, le siège passager à réglages électriques à 460 Euros, La camera à 360° à 580 Euros, l’alarme Volvo à 480 Euros, les vitres teintées à 430 Euros, le siège passager avec mémoire à 100 Euros, la radio DAB à 340 Euros, les jantes alu de 22 pouces à 970 Euros, les technologies d’aide à la conduite à 1.700 Euros, les phares LED à 980 Euros, le Park Assist à 620 Euros et le hayon à commande électrique à 750 Euros.

En conclusion, avec cet XC60 Polestar Engineered on dispose d’un beau véhicule de grande puissance avec une architecture hybride rechargeable offrant d’excellentes accélérations et permettant de parcourir 35 km sans essence, qui se montre plus dynamique que certains modèles concurrents. En rechargeant régulièrement le véhicule, la consommation est vraiment sobre et on gagne un avantage au niveau des taxes. Son confort est de haut niveau, son système audio est excellent et la navigation Sensus est agréable et facile à utiliser. Seule ombre au tableau : son prix est vraiment élevé.

LUC VANDERSLEYEN

Video & mise en page : Nicolas Vandersleyen

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :