Petit aperçu du modèle !

C’est en 2012 que SUBARU a développé un petit coupé sportif en collaboration avec TOYOTA, vendu par ce dernier sous le nom de GT86 et ce nom en hommage à la Toyota Corolla « AE86 » et au coupé 2000GT. Très proche techniquement, les 2 voitures différent par leur face avant, certains détails intérieurs et d’équipement -puisque la Toyota est équipée d’une caméra de recul qui est absente sur la BRZ-. De plus, le tarage des ressorts est plus souple sur la GT86. Toyota a d’abord vendu ce coupé sous le nom de Scion FR-S sur le marché nord-américain jusqu’à l’arrêt complet de cette marque.

La BRZ qui signifie Boxer, Rear-wheel drive Zenith (égale:« le mieux qu’on puisse faire ») utilise un moteur Boxer 4 cylindres 2.0 litres de 200 ch (147 kW) cher à Subaru. Conçu et développé entièrement par Subaru, ce petit coupé 2+2 propose 4 places, -certes un peu juste à l’arrière pour une personne de taille normale-, avec un coffre de bonne capacité : 243 l qui devient 4 fois plus grand lorsqu’on abaisse le dossier du siège arrière, pas mal pour une sportive ! On peut, donc, partir en voyage sans limiter ses bagages.

Un lifting a été réalisé pour les 2 marques en 2016 pour le millésime 2017, avec une nouvelle calandre qui renforce visuellement la largeur du petit coupé, encore renforcé par le dessin des phares et des feux de jour à LED. Les antibrouillards utilisaient aussi des LED tandis qu’à l’arrière, les feux, à LED aussi, avaient été redessinés ainsi que le petit aileron en aluminium. L’habitacle avait, bien sûr, aussi été modernisé avec des écrans numériques sur le tableau de bord et la console centrale.

Aujourd’hui, la Subaru BRZ tire sa révérence avec une série spéciale limitée « FINAL EDITION ». Cette dernière limitée à 15 exemplaires pour la Belgique et le Luxembourg (et notre voiture d’essai portait le numéro 15) est affinée avec des étriers de freins rouges signés BREMBO bien calibrés pour avoir un freinage mordant, des amortisseurs sport plus fermes développés par SACHS et des jantes de 17 pouces de couleur noir métallisé. Cette « Final Edition » est disponible en Crystal Black ou WR Blue pearl, bien connue des fans de la marque Subaru.

A bord, les sièges sports sont habillés de cuir/Alcantara noir et bleu et le volant est de type sport tandis que le tableau de bord, les panneaux de portes et le soufflet du changement de vitesse reçoivent une surpiqûre contrastée bleue. De plus elle est équipée d’un système audio à écran tactile de 7 pouces avec 6 haut-parleurs et Apple CarPlay/Android Auto, de 2 ports USB dans la console centrale, d’une prise 12 volts, de rétroviseurs extérieurs électriques rabattables et chauffants, de vitres à commandes électriques et d’une climatisation automatique double zone.

Techniquement cette série spéciale conserve les éléments qui ont fait la réputation du petit coupé : moteur Boxer 2 litres de 200ch, uniquement avec la boîte manuelle à 6 rapports. Cependant, grosse différence avec les autres membres de la famille Subaru, la BRZ n’a pas 4 roues motrices, mais est une propulsion pour plus de fun ! Pour la sécurité, elle dispose d’airbags frontaux, latéraux, rideaux et genoux, des freinages d’urgence et prioritaire, de l’aide au démarrage en côte, de l’ABS, du correcteur électronique de trajectoires (ESP) et du traction control (ETC) et en plus, le différentiel arrière est à glissement limité Torsen. On le voit, il n’y a pas les aides à la conduite supplémentaires que l’on retrouve aujourd’hui sur les voitures et c’est au chauffeur de conduire sa voiture et cela pour notre plus grand plaisir. Nous avons d’ailleurs pu l’essayer dans la faible quantité de neige qu’il est tombé durant notre essai… Elle s’en est tiré à merveille pour une propulsion en pneus été mais bien sûr la prudence était de mise.

Une fois installé dans le très confortable siège semi-baquet, on apprécie la bonne ergonomie et la position du petit changement de vitesse qui tombe bien en main. Ce dernier est particulièrement précis, direct et bien adapté à une conduite sportive, mais aussi à celle de tous les jours. La visibilité est excellente et on manœuvre facilement ce coupé. Très vite, on se trouve à son aise au volant de cette petite BRZ. Avec ses roues arrière motrices, elle régale son conducteur de par le remarquable équilibre de son châssis, son excellente répartition des masses (53,4%/44,6%) grâce à son moteur placé en position central avant et à la qualité des trains roulants qui donne confiance dès la prise en main. L’amortissement, qui est ferme, mais pas inconfortable, maîtrise parfaitement le roulis et la monte pneumatique qu’on pourrait croire sous-dimensionnée – 215/45 R17-, est parfaitement adaptée à ce petit coupé qui permet d’enchaîner les virages avec une grande aisance et des mouvement contenus de la caisse.

La puissance du moteur permet de trouver un plaisir de conduire inouï et retrouver de très bonnes sensations lorsqu’on va au-delà des 4000 tr/min et cela sans devoir dépasser les limitations de vitesse ! Seul bémol, on s’attendait à un son un peu plus mélodieux. Même s’il n’est pas désagréable il laisse à désirer au démarrage et à bas régime. D’ailleurs, comme tout moteur essence atmosphérique, les bas régimes sont un peu creux, néanmoins, on s’y habitue vite. En sélectionnant le mode « Track » (Pas d’ESP ni d’ETC), le conducteur est le seul maître à bord. Les amateurs de glissades peuvent donc se réjouir de pouvoir piloter à 100% leur voiture, ce qui devient extrêmement rare actuellement. Notons également que de ce côté-là, elle est très facile à maitriser en glisse dû à son excellent équilibre !     

Comme la Mazda MX-5 (https://auto4x4enroueslibres.com/2019/09/24/essai-mazda-mx-5-2-0l-skyactiv-g-rf/), ce petit coupé n’a pas besoin d’une grande puissance pour être une parfaite sportive qui se révèle être très agréable au quotidien. Si chez Subaru, il y a 4 places, Mazda propose plutôt une version 2 places cabriolet de sa petite sportive… Les comportements étant très semblables, il vous faudra donc choisir entre les cheveux au vent l’été ou des bagages en plus lors de voyages.

Notre BRZ « Final Edition » est proposée à un prix de 39 995 Euros TVA comprise et du côté des consommations, nous avons consommé une moyenne de 8,2l aux 100 kms lors de notre essai avec un minima de 8l sur autoroute. Les émissions de CO2 étant de 191 g/km.

LUC VANDERSLEYEN

Video & mise en page : Nicolas Vandersleyen

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :