Follow me

Présenté pour la première fois en septembre 2017 et apparu sur les routes au printemps 2018, le petit frère des XC60 et XC90 a tout de suite conquis une nouvelle clientèle. Son style raffiné, sa taille moyenne et son avant un peu plus agressif que ses grands frères font de lui un SUV d’un style différent. Durant cette année 2020, la grande nouveauté fût l’arrivée de la version hybride rechargeable T5 Twin Engine Recharge (hybride plug in). C’est cette dernière que nous avons eu l’occasion d’essayer et dont nous allons parler ici. Il est à noter qu’une version 100% électrique a déjà été présentée et devrait arriver sur nos routes d’ici peu.  Rappelons que ces Volvo XC40 sont construites en Belgique.

Lorsque nous avons pris possession de notre modèle d’essai nous avons tout de suite constaté qu’il s’agissait d’un SUV de bonne facture, bien fini, bien dessiné avec un habitacle confortable, un tableau de bord attrayant et une prise en main simple et agréable. En effet, les aides à la conduite ne manquent pas et se révèlent assez précises et douces à l’utilisation, le confort est de mise et le silence de conduite est de la partie quasi en permanence. Seul le keyless entry est à déplorer et aurait quand même pu être installé sur un véhicule de cette gamme. 

Une fois partis sur la route, nous remarquons tout de suite que nous sommes bien installés aussi bien à l’avant qu’à l’arrière et que malgré cela, le coffre est encore de bonne taille. Pas de problème pour les grandes personnes et les vacances donc ! D’autre part, les sièges se révèlent confortable en toute circonstance et la visibilité périphérique est bonne. Le combiné d’instrument digital est bien agencé et bien lisible et une fois l’écran, central pris en main, il se révèle facile à utiliser pour accéder aux fonctions que l’on souhaite. Un affichage tête haute aurait été un plus sur ce type de véhicule mais n’est pas réellement indispensable. 

Du côté motorisation, la version T5 Twin Engine dispose d’un moteur 3 cylindres turbo essence de 1,5l de cylindrée développant 180 ch et 265Nm associé à un moteur électrique de 82 ch et 160 Nm. Le tout cumulé donne donc une puissance totale de 262ch et 425 Nm. Une fois parti sur la route avec la batterie de 10,7 kWh pleine on remarque tout de suite une certaine nervosité au démarrage dû au couple instantané du moteur électrique. Cela donne donc de bonnes accélérations. Cependant, le véhicule lancé au-dessus de 50 – 70km/h, le moteur électrique peine à relancer franchement le XC40 et le moteur thermique se met alors en marche pour aider. Cela permet donc de rouler en ville quasiment entièrement sur le moteur électrique. Nous sommes d’ailleurs arrivés à faire un total de 35 kms en 100% électrique à conditions de ne pas rouler de façon trop nerveuse. 

Sur autoroute, il est aussi possible de rouler en partie sur l’électricité, tant que la batterie est chargée, que la route ne monte pas ou que l’on n’accélère pas trop fort. Il faut donc faire réellement attention et en conduite normale, nous alternions toujours entre moteurs essence et électrique. Le seul petit bémol de ce passage entre les 2 moteurs est le trou ressenti à l’accélération, le temps que le moteur essence assiste le moteur électrique à bout de force. Il faut donc s’habituer et prévoir une demie seconde de plus lors des accélérations franches. Néanmoins, la boite automatique à 7 rapports procure un bon agrément de conduite et fait un excellent travail tout en permettant d’avoir un petit frein moteur via un mode « B », ce qui permet en outre de recharger un peu la batterie. De plus, il existe différents modes de conduites qui permettent au conducteur de configurer son XC40 du mieux possible à l’environnement qui l’entoure. Ces modes sont les mêmes que ceux du Volvo XC90 T8 hybride que nous avons essayé et il y a même un mode « Off road ». (https://auto4x4enroueslibres.com/2020/02/17/essai-volvo-xc90-t8-combine-de-technologie/) mis à part le « constant AWD » qui n’est pas présent faute des 4 roues motrices. 

Au niveau de la consommation, nous avons réalisé une moyenne de 6,2l aux 100 kms en rechargeant le plus possible la batterie entre chaque trajet et en combinant ville, autoroute, routes de campagnes et chemins. Néanmoins, une fois la batterie vide, nous avons pu constater une nette hausse de la consommation d’essence dû au moteur thermique fortement exploité. Nous avons aussi remarqué un manque de couple à bas régime dans ces conditions ce qui donne un démarrage un peu brouillon surtout en côte. Ainsi, une fois la batterie vide, la consommation avoisine 10 l aux 100kms en roulant normalement et même 12l aux 100 kms si l’on demande à la voiture de recharger la batterie électrique en roulant (2 kms parcourus = +- 1 km de charge électrique). Dans le cas d’un voyage longue distance, il faut donc en tenir compte ! Heureusement pour les utilisateurs roulant peu ou moyennement peu, cela ne devrait pas poser de problème. Par contre la personne qui ne fait que de longs trajets autoroutiers aura mieux fait de se diriger vers la version diesel plus à l’aise dans ce domaine.  

Enfin, sur routes mouillées ou chemins de campagne, nous avons pu constater un manque de motricité de la part des roues avant (2 roues motrices pour cette version T5 Twin Engine) ce qui engendre un patinage peu régulé par les systèmes électroniques présents dans le véhicule. Cela n’est pas critique et la tenue de route générale reste de bonne qualité mais il faut y penser pour les routes hivernales ou boueuses à la campagne de façon à équiper le XC40 de pneus adéquats. Il faut aussi se rappeler que le XC 40 n’est qu’ un stricte tout chemin qui ne pourra s’écarter des routes que très occasionnellement.

Enfin, au niveau du prix, notre modèle d’essai était une version Inscription, démarrant à 50 730€ et avec les options présentes, nous arrivions à 61 490 € TVAC. Cela reste cher mais vu l’agrément de conduite, la technologie présente, le niveau de finition élevé et le peu de défauts, cela donne un XC40 dans une gamme de prix similaire à celle de ses concurrents. Bien sûr, les versions essence et diesel « normales » démarrent à 29 950€ auquel il faudra, aussi,  rajouter les quelques options de votre choix. 

Nicolas Vandersleyen 

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :