Accéder au contenu principal

Essai Porsche Macan GTS : lâcher la cavalerie !

Le Macan, dont le nom est dérivé de l’indonésien signifiant « Tigre » est le petit frère du Cayenne. Il est né en 2014, sur la même base que l’Audi Q5 et avait pour vocation d’attirer une nouvelle clientèle avec un prix plus attractif que les autres modèles de la marque allemande Porsche. Fin 2019, il nous est présenté dans sa nouvelle version, remis au goût du jour, avec notamment une nouvelle motorisation, le V6 2,9l biturbo présent dans notre modèle GTS d’essai. Ce modèle se place entre le Macan S et le Macan Turbo, permettant d’avoir un compromis de performances. 

Dès la prise en main de ce SUV, on est tout de suite attiré par la qualité des matériaux utilisés pour l’habitacle. En effet, l’intérieur est digne des plus luxueuses voitures avec des finitions à la hauteur de la marque et tout l’équipement en vigueur aujourd’hui. Certains diront qu’il y a trop de boutons et qu’on ne s’y retrouve pas… Fidèle à eux même, Porsche a gardé quasiment « 1 fonction – 1 bouton », une fois mémorisé, il est facile de s’y retrouver bien sûr ! L’écran central est de bonne qualité et s’avère facile à prendre en main, comme le reste de l’équipement, seuls les compteurs digitaux manquaient à notre modèle d’essai, une option à rajouter très certainement.

Au niveau de l’assisse, nous avons à notre disposition de magnifiques sièges semi-baquets, réglables électriquement en cuir avec surpiqures. Bien que l’assisse soit ferme, nous sommes bien dans un SUV à caractère sportif, cela ne rend pas les trajets inconfortables, bien au contraire. De plus, les bords du siège semi-baquets sont réglables électriquement si bien que chacun peut régler l’assisse et le dossier comme il le souhaite en fonction de sa morphologie de façon à être parfaitement maintenu sur la route. Au niveau des places arrière on retrouve des places confortables même si l’espace aux jambes est limité pour les personnes de grande taille. Et oui, il fallait bien garder un volume de coffre raisonnable. En effet, celui – ci est de 488l et peut monter jusqu’à 1503l une fois la banquette rabattue. 

Une fois parti en vadrouille avec ce Macan GTS, on est tout de suite attiré par l’agrément de ce doux V6 essence au ronronnement mélodieux accouplé à une excellente boite automatique à 7 rapports. L’ensemble se montre parfaitement au point quel que soit le mode de conduite choisi (normal, individuel, sport ou sport+) ou le tempérament du conducteur. Bien sûr, ce V6 biturbo développe 380 ch entre 5200 et 6700 tr/min et 520 Nm entre 1750 et 5000 tr/min, de quoi faire profiter le conducteur d’une bonne souplesse et de beaucoup de couple à bas régimes tout en gardant de quoi réaliser de bons chronos une fois à hauts régimes. Nous aurions juste pu espérer un frein moteur un peu plus performant étant donné le couple, mais heureusement les freins ne manquent pas de mordant sur ce GTS ! Bien sûr nous sommes chez Porsche, rien ne doit être négligé au niveau des performances ! C’est ainsi que ce moteur se montre parfaitement linéaire tout au long de son accélération tout en produisant un son envoûtant pour les passagers. En effet, l’échappement est muni de clapets (permettant d’ouvrir 2 ou 4 sorties), nous écoutons donc une vraie tonalité de moteur et pas un faux son dans les baffles. Si à cela on ajoute un mode sport ou sport+, nous avons droit à des crépitements dans l’échappement lorsqu’on lâche le pied, un régal ! Bien sûr, une fois les clapets fermés et le mode normal activé, le moteur se montre discret si bien qu’on ne l’entend plus sur l’autoroute une fois que l’enceinte Bose diffuse une bonne mélodie dans l’habitacle, de quoi parcourir de long trajet en toute sérénité. 

Bien que ce Macan soit un SUV, cela ne veut pas dire qu’il soit adapté aux chemins non goudronnés. En effet, Porsche reste avant tout une marque de voiture de sport et non de 4X4. C’est ainsi que ce Macan enchaine les courbes des routes sinueuses aisément tout en procurant de bonnes sensations à ses passagers. Il vire aussi bien à plat à haute vitesse mais reste, du coup, trop rigide pour les chemins ou le tout terrain. Bien que la suspension soit pneumatique avec plusieurs niveaux et dureté, elle reste surtout performante sur route. En effet, après un bref essai sur chemins boueux, nous nous sommes vite rendu compte que ce SUV devrait rester sur de bonnes pistes et non s’aventurer sur des terrains accidentés. Heureusement, sa garde au sol en mode off road est correcte et le système réparti le couple 50-50% sur chaque essieu, seulement une fois qu’une roue sur chaque essieu patine, l’électronique est mise à mal pour rattraper la motricité et faire avancer le Macan. Mieux vaut donc rester prudent en dehors de la route. 

Enfin, il nous reste deux choses à évoquer : le prix et la consommation. Au cours de cet essai, nous avons mêlé ville, autoroute, nationale et chemin et nous sommes finalement arrivé à une moyenne de 12,8l aux 100kms avec un minima à 9.0l sur le ring de Bruxelles (100 km/h oblige) et un maxima de 16,5l lorsque l’on teste un peu le répondant de ce Macan. Cela reste un peu élevé mais s’avère dans « la norme » par rapport aux concurrents du secteur en motorisation essence. Il est à noter que les émissions de CO2 sont de 255 g/km, ce qui le place malheureusement dans la tranche de taxe la plus sévère quel que soit la région de Belgique ou vous l’immatriculerez.  

Au niveau du prix, Porsche reste une marque de prestige avec d’excellentes performances, voilà pourquoi le Macan GTS démarre à 82 776,1 € TVAC mais notre modèle d’essai avec toutes ses options valait 113 413,3€. Dans ces options nous avions notamment : 

  • La peinture de carrosserie métallisée à 9244,4€
  • L’intérieur en cuir naturel Espresso à 3000,8 €
  • Le toit panoramique à 1694€
  • L’assistant au maintien de ligne à 617,1€
  • La suspension pneumatique avec différents niveaux et duretés à 1548,8€
  • Pack chrono sport avec changement de mode au volant à 1210€
  • Système de caméra périphérique « Surround view » à 1306,8€
  • Système audio Bose à 1234,2€
  • Phares Led avec système dynamique Porsche à 471,9€
  • Seuil de porte en carbone avec logo et nom éclairé à 1064,8€
  • Garnitures en Alcantara à 1379,4€

La liste ci-dessus ne reprend que les principales options et les plus chères, il y en avait encore d’autres sur notre voiture d’essai. Bien sûr, il y a aussi les autres modèles tel que le Macan « de base » avec un 4 cylindres 2.0l essence de 245ch à 64 384,1€ TVAC, le Macan S avec un 3.0l V6 essence développant 354ch à 70 071,1€ TVAC et le Macan turbo muni du même V6 2,9l que la GTS mais développant 440ch à 96 812,1€ TVAC. 

Texte, vidéo et mise en page : Nicolas VANDERSLEYEN 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :