Accéder au contenu principal

Ténéré 700 V/S Tracer 700, pourquoi choisir ?

Un des tous bons essais de cette saison 2019, ca a été la Ténéré 700. La dernière née de la série 700 ou 7 de chez Yamaha a beaucoup d’atouts. Si la MT-07 est un peu plus virile, une comparaison avec le trail urbain Tracer 700 semble appropriée. D’autant que l’actualité de la Tracer, c’est un lifting pour 2020. Même moteur, même puissance, mais pas du tout la même philosophie. Yamaha fait vraiment très fort en multipliant les variantes de motos basées sur ce moulin.

La tracer 700 pour la route
La Ténéré, ici beaucoup plus enduro

Quel bi !

Et quel moulin ! Ce bicylindre de 689 cm3 refroidi par eau fait des merveilles. Avec ses 75 chevaux et ses 68 Nm de couple, il ne semble pas être un foudre de guerre. Pourtant logé dans la Tracer ou dans la Ténéré, il prouve qu’en travaillant un concept de machine au poids contenu, on n’a pas besoin d’une puissance de feu.

Dans les deux cas, il se met à vibrer à 10 500 tours, mais est tout à fait épatant dans l’énorme majorité des cas, notamment à moyen régime. Perso, je l’ai préféré dans la Ténéré qui semblait plus vive. Cela s’explique facilement puisque la Ténéré est typée off-road, comme un vrai trail. Les ingénieurs ont donc travaillé sur les rapports de boîte plus courts, avec plus de couple plus tôt.

On a même l’impression que la Tracer est plus lourde. Erreur, vérification faite, la Ténéré rend 8 kilos à sa cousine qui en affiche 196 contre 204. Dans les deux cas, ces mesures très contenues sont tout bénef pour l’efficacité.

Donc, dans son garage, on peut imaginer les deux. La Tracer, beaucoup plus basse, est un trail routier, urbain, très efficace pour aller en ville tous les jours. Bien carénée, elle protège pas mal son conducteur, parole d’essayeur automnal ! Et les badauds l’apprécient, malgré ses trois ans d’âge. La bulle est même réglable en hauteur sur sept centimètres. 

On ne « monte » par vraiment sur cette moto. J’ai plutôt eu tendance à descendre sur la selle placée à 835 mm du sol.

Son idée de base tient la route : revenir à un gabarit standard, sans surenchère. Et même si mes grandes jambes étaient bien pliées, cette Tracer 700 m’a livré tout son équilibre. Destinée à ceux qui veulent une moto raisonnable, qui donne du plaisir sans être tape-à-l’œil tout en étant belle, notamment avec ses deux optiques avant, cette Tracer 700 est à peine trop grosse pour un motard débutant.

Faite pour le off

La Ténéré 700, c’est une autre paire de manche. Nous voici en présence d’un vrai trail off-road qui roulera sans soucis par le bitume vers les dunes, les chemins boueux ou la pampa ! Sa face avant et ses quatre petites optiques sont stylées rallye-raid. Une vraie réussite.

Ici, on monte en selle puisque la hauteur est de 880 mm. Spartiate, elle nous rappelle que l’on va rester souvent debout, à la mode rallye. Pourtant, même si elle ressemble à une planche façon trial, cette assise s’avère tout à fait accueillante, même pour quelques dizaines de kilomètres de liaison.

Une fois haut perché derrière le guidon, on a l’impression d’être Adrien van Beveren, le tableau de bord vertical rappelant un dérouleur de road-book. Le guidon est large, ce qui permet de donner de l’angle la moto par de grands mouvements des bras, un peu comme si on remuait une énorme louche dans sa soupière.

Comme sur la Tracer, l’instrumentation est simple, donc plus légère et moins cher : jauge à essence, rapport engagé, compteur, compte tours, odomètre et deux trips partiels, horloge, températures moteur et extérieur, consommations moyenne et instantanée. What else !

Fine, haute, cette Ténéré 700 a l’air de vouloir s’envoler sur le relief. Cette sensation de légèreté s’affirme encore avec le débattement avant. Au freinage, ca plonge carrément. Sur route, certes grasse, j’ai été surpris par un ABS au déclenchement un peu rapide. La grande roue de 21 pouces à crampon n’aidant pas dans ces circonstances. Pas grave, l’ABS se débranche facilement. 

Souple, rond, son moteur, le même 689 cm3 que sur la Tracer donc ! émet un chouette son à mi-régime. On envoie du lourd en survolant les ornières. Un vrai régal de moto.

Finalement, pourquoi comparer ces deux montures. Leur principal point commun est leur fabuleuse motorisation et le logo sur le réservoir. A part cela, elles sont conçues pour des utilisations différentes. Plus off-road pour la Ténéré, route et ville pour la Tracer 700. Toutes deux ont énormément de qualités. Toutes deux ont un look réussi. Toutes deux ne sont pas trop onéreuses.

En fait, mon conseil est de garer les deux côte à côte dans son garage.

Yves Merens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :