Accéder au contenu principal

KTM 790 Adventure versus 1290 Adventure S : comparaison raisonnable!

Avec la montée en gamme des grosses cylindrées, les constructeurs se battent à coup de surenchère de puissance. Et à force de monter la barre, de nouveaux segments prennent place sous les hauts de gamme. Des trails tournant autour de 800 ccm3 remplissent aujourd’hui le catalogue. Après la chouette Duke 790 de l’année dernière, KTM y va aussi de son trail midsize, la 790 Adventure. Osons la comparaison avec sa très grande sœur 1290 Adventure S.

Il y a deux ans, KTM nous avait séduit avec son bicylindre parallèle de 800 ccm3 du roadster Duke. Sympa et vive, cette moto était sans conteste une des belles sorties 2018. En gardant la même base, les Autrichiens sont arrivés avec la version trail, la 790 Adventure.

Elle a tout d’une grande

Cette Adventure a toutes les caractéristiques des gros trail. Haute, elle affiche la face de gros insecte de la famille KTM. C’est un style, qu’on aime ou pas, extrêmement reconnaissable. Plus original encore sont les deux flancs avant, d’où ressortent deux bosses. Serions-nous en présence d’un moteur à plat bavarois ? Pas du tout : la katoche se croit en rallye et utilise un réservoir en forme de selle de cheval. Une partie centrale se prolonge très bas de chaque côté vers le sol. On pourrait croire qu’il y a trois réservoirs en tout. Le poids de l’essence est donc plus bas, tout bénéficie pour le centre de gravité et la maniabilité de l’engin. Les 20 litres ( !) embarqué donne 450 kilomètres d’autonomie, de quoi envisager de belles sorties. Autre heureuse conséquence testée à notre dépend : en cas de pluies, les jambes sont mieux protégées.

Tout le toutim multicolore

On « monte » en selle en passant la jambe vachement haut au-dessus des 850 mm de l’assise. Il faut dire qu’à l’arrêt la 790 est peu inclinée puisque sa béquille latérale est longue. Et on se retrouve devant l’environnement de la grande soeur 1290 Adventure. Comme elle, l’écran TFT couleur allume « Ready to race » sur cinq pouces de large ! GRRRR.

Tout peut y être affiché, à la préférence du pilote : réglage ABS, autonomie, tachy, mode de conduite, etc.) L’application KTM My Ride peut même gérer la téléphonie et le GPS. Checked !

Puissance et couple

La selle a l’air ferme et pourtant on est bien assis, même pendant plusieurs heures d’affilée. On est bien sur un trail, même si l’Adventure se la joue baroudeuse dure.

Par rapport à la Duke, le bicylindre de l’Adventure perd 10 chevaux pour se stabiliser à 95, amplement suffisants pour mouvoir avec pertinence ses 189 kilos.

Essayée avant la 1290 Adventure S, cette moto nous a semblée cohérente avec l’image sportive de la marque. Mais on avait presque oublié les 160 chevaux de la grande sœur et son tempérament explosif. Même si on est tenté de comparer les deux, la 1290 surpasse bien sa cadette. L’allonge du gros bi-cylindres lui donne des capacités que la 790 ne peut envisager.

Pour autant, la 790 se débrouille très bien. L’importateur avait d’ailleurs prévu le mode de conduite Rallye sur notre bécane. Optionnel ici et de série sur la 790 Adventure R, ce mode embellit le toucher de route. C’est mieux avec que sans. En ville, il vaut mieux repasser dans un mode de conduite moins extrême puisqu’au ralenti dans les bouchons, la bestiole en « Rallye » montre qu’elle en veut en secouant son pilote. Sur route, le comportement est très sein, les débattements de la suspension WP font le job alors que les freins ne sont jamais pris en défaut sur route.

Mais où est passée l’essence ?

Etonnant, après un arrêt, la jauge d’essence appelle la pompe. Pourtant, il doit en rester, on n’a jamais fait 450 kils. Après 12 minutes de trajet, miracle, les petites barrettes salvatrices réapparaissent sur l’écran qui ne peut bizarrement afficher qu’un ½ plein. Troublant, il semble que cela soit dû au fameux réservoir hippique qui ne permet pas de grande précision à la jauge.

Conclusion

Léger et maniable, ce « petit » trail de 189 kilos nous a plu par sa maniabilité et son efficience générale. Il a même tenté d’éclipser la grande 1290 S, sans parvenir à la détrôner, elle qui toise tout le monde avec sa cavalerie diabolique. La 790 Adventure, une alternative plus que crédible face à la montée en puissance actuelle.

Yves Merens

Catégories

Motos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :