Accéder au contenu principal

Utilitaire mais pas que : le Toyota Hilux sous différents angles!

Chez Toyota, le pick up Hilux est depuis 1968 une référence en matière de robustesse, de qualité de fabrication, d’outil de travail et de polyvalence. En effet, ce pick up a servi et sert encore actuellement à beaucoup d’endroits sur le globe pour des travaux divers comme le transport de lourdes charges ou le tractage de remorque en tout en terrain difficile. En effet, il possède une certaine renommée dans le milieu utilitaire qui a fait de lui le pick up le plus vendu au monde durant de longues années (jusqu’en 2012, date de l’arrivée du Ford Ranger pour être plus précis). C’est cette 8e et dernière génération de Toyota Hilux que nous avons eu le plaisir d’avoir à l’essai et qui est détaillée ci-dessous. De plus les Hilux se déclinent aussi en 2 versions spéciales : la version compétition pour les Rallyes Raid et la version Arctic Trucks pour les glacier islandais !

Essai Toyota Hilux 2.4l diesel

La version d’essai était un modèle double cabine « Comfort » avec boite automatique à 6 rapports. Un pick up tel que celui-ci est bien sûr avant tout fait pour travailler et n’a que très peu d’équipements superflus. Ainsi, nous avions juste la peinture métallisée et l’ensemble « Pro-Pack » comprenant : Hard Top, attache remorque et bedliner en option. Mise à part cela, il comprend tout de même un bon GPS avec système multimédia, un cruise control (non adaptatif), un line assist ainsi qu’une caméra de recul. Au niveau des finitions, nous avons quelque chose de sobre et propre mais rudimentaire. Pas de cuir, pas de surpiqures,  pas de finitions en excès, tout est fait pour le côté utilitaire de l’engin ! Néanmoins, le confort général de ce Hilux est assez bon, si ce n’est une suspension arrière (à lames de ressort) encore trop ferme sans charge. Ce dernier point se fait surtout ressentir en ville sur les casses vitesse. A part cela, il est relativement silencieux et permet donc un confort global assez satisfaisant pour le quotidien.

Au niveau de la motorisation, nous avons ici un moteur turbo diesel 2,4L respectant la norme 6 et développant 150 chevaux (à 3400 tr/min) et 400 Nm de couple (de 1600 à 2000 tr/min). Ce dernier était associé à une boite automatique à 6 rapports à son aise sur autoroute mais hésitante sur petites routes, chemins de campagne et en ville. Néanmoins, une boite manuelle 6 rapports est également disponible pour cette version « Comfort » et diminue le prix du véhicule d’à peu près 3000 euros. A part cela, le moteur dispose d’un bon couple à bas régime, d’une bonne souplesse et d’un excellent frein moteur ce qui en fait une arme redoutable pour tirer des remorques pouvant aller jusque 3,5T ou bien emmener une charge de 1 tonne dans la benne. Seul bémol, sa puissance limitée à 150 chevaux s’avère parfois un peu juste lorsque l’on veut effectuer un dépassement sur routes rapides ou autoroute.  Notons également que nous avons consommé une moyenne de 9,8l / 100 kms au cours de cet essai et que les émissions de CO2 en cycle combiné WLTP sont de 258 gr/km.

A part cela, le Hilux reste un compagnon idéal pour parcourir des chemins de campagne boueux, enneigés, et bien plus encore. C’est d’ailleurs une de ses grandes qualités ! En effet, il dispose d’une boite de transfert lui procurant une bonne réduction, d’un blocage de différentiel arrière électrique et d’un Hill Descent Control. Tout cela associé à une transmission 4X2 / 4X4 mêlant simplicité et excellente motricité ! Les seuls défauts qui pourraient l’handicaper sont bien sûr son angle ventral étant donné sa longueur de 5m33 et son angle arrière dû au porte-à-faux important de la benne.

Et enfin, au niveau des prix, le Toyota Hilux démarre à 30 980€ en version « Active » simple cabine et la version « Comfort » en boite automatique essayée valait 39 445€ TVAC. A cela on ajoute la peinture métallisée (650 €) et le « pro pack »(4.449 €) pour la benne ce qui nous fait un véhicule de 44 544€ TVAC tout équipé. 

Les Toyota Hilux en course

L’écurie officielle « Toyota Gazoo Racing » lancée à divers niveau de la course automobile (piste et route) fait appel au « Team Overdrive Racing » managé par le belge : Jean-Marc Fortin pour développer des Hilux de course contruits ensuite en Afrique du Sud. En effet, cette équipe s’est spécialisée dans la conception du pick up pour les rallyes raid comme le Dakar notament. Ils ont donc créé une voiture de toute pièce avec une carrosserie ressemblant à un Hilux. Bien sûr, la mécanique est radicalement différente avec un moteur 5l V8 essence développant 350 chevaux et 560 Nm de couple, un chassis tubulaire sur mesure, une transmission séquentielle 6 rapports avec sortie sur les 4 roues et bien sûr un système de freinage adapté pour arrêter cet engin dans n’importes quelles circonstances. Ils étaient d’ailleurs engagés jusqu’à aujourd’hui sur le Dakar en Arabie Saoudite avec notament 10 Toyota, dont 6 pour l’écurie officielle Toyota, 4 SSV et 1 camion d’assitance. Le total est donc de 15 véhicules dirigé par Gazoo Racing et Overdrive Racing conjointement. Notons également que Nasser Al Atiyah a terminé 2e aujourd’hui à la fin de cette course légendaire au volant de son hilux.

Comme quoi les pick up Hilux ne sont pas voués qu’à tirer de lourdes charges et rouler dans les chemins de campagne !

Les Toyota Hilux Artic Trucks

Les préparateurs islandais de la société « Artic Trucks » spécialisés dans la préparation et la modification de 4X4 « big foot » (Toyota, Nissan, Mercedes, Lexus, Izusu, Volkswagen, Iveco et Ford) s’ent sont donné à coeur joie pour améliorer ce pick up en vue d’expéditions dans la neige profonde des glaciers et des pistes islandaises. En effet, dans ce pays, il est nécessaire d’avoir un 4X4 « big foot » à quiconque souhaite sortir de la route cotière faisant tout le tour de l’Islande une fois la longue période hivernale entamée. C’est pourquoi ils ont réussi à améliorer le Hilux avec des roues allant de 37 à 44 pouces et ils ont même développé un 6X6 44 pouces. Plus de raison d’avoir peur des neiges profondes sur les glaciers donc !

Notons, pour terminer, que Toyota commercialise aussi une version « Artic Trucks AT35 » de son pick up homologuée en Belgique avec des roues de 35 pouces de diamètre, des élargisseurs d’ailes, des protections de soubassement, une rehausse et deux petites barres LEDs dans la calandre. Cette version sera bien sûr plus chère mais permet de démultiplier encore les capacités tout terrain de ce 4X4 et d’avoir un Hilux hors du commun. De quoi ravir les fans de voitures originales et uniques !

Nicolas Vandersleyen

One thought on “Utilitaire mais pas que : le Toyota Hilux sous différents angles! Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :