Accéder au contenu principal

ESSAI SKODA KODIAQ Scout 2.0 TDI 150 ch

Skoda aime les animaux et 8 ans après le Yeti, il nomme en 2017 son 2ème SUV KODIAQ qui est une espèce d’ours brun… Ce grand SUV familial construit sur la plateforme du Volkswagen Tiguan Allspace a belle allure avec sa large calandre et ses feux rectangulaires qui lui donne un regard d’oiseau tandis que les feux arrière s’étirent en triangle sur le hayon. Long de près de 4,70 m et d’1,88 m de large, il a une hauteur d’1,66 m. Cette version Scout se veut plus robuste et plus baroudeuse avec ses inserts aluminium sur ses pare-chocs avant et arrière et ses extensions d’ailes en plastique noir. La garde au sol est aussi rehaussée de 30mm par rapport aux autres versions.

Il dispose d’un habitacle particulièrement spacieux où il est possible d’avoir 2 sièges supplémentaires, en option, dans le coffre. Cependant cet habitacle est austère et un peu triste. La planche de bord manque de fantaisie, mais les matériaux sont qualitatifs sans être luxueux et l’ensemble est ergonomique. Du côté de l’équipement, le Kodiaq propose de nombreuses astuces comme des parapluies dans les portières avant, une prise 230 V à l’arrière, des protections en caoutchouc rabattables automatiquement pour ne pas abimer les portières dans les parkings ou une lampe de poche intégrée dans la paroi du coffre. Et bien sûr, elle ne manque de rien avec notamment de nombreuses options comme différentes aides à la sécurité comprises dans le Pack SCOUT GPS, mais notre véhicule d’essai avait aussi l’AREA VIEW-Camera 360°, l’ACC – Adaptative Cruise Control, les phares Full LED AFS ou le BLIND SPOT DETECT (surveillance d’angle mort) et d’autres options.

Les versions 4×4 Scout peuvent recevoir 1 moteur essence : 2.0 TSi de 190 ch (il existe aussi un 1.5l TSi 150 ch boite manuelle ou automatique sur les versions 2 roues motrices) couplé à la boîte DSG7. En diesel, c’est le 2.0 TDi de 150 ou 190 ch. Seul le premier est disponible avec la boîte manuelle à 6 rapports, mais les 2 peuvent être équipés de la boîte DSG7 comme l’était notre véhicule d’essai. Si ce bloc est parfois un peu creux à bas régime, il est bien secondé par la boîte DSG qui fait un très bon travail. Néanmoins, le frein moteur reste quasiment inexistant.

Sur route, la tenue de route est saine avec un roulis bien contenu, un freinage bien maîtrisé, un très grand confort tout en offrant une excellente insonorisation. La transmission intégrale est efficace et permet de parcourir sans problème des routes non revêtue, mais il ne faut pas faire du franchissement ou des chemins de campagne trop boueux. Au cours de notre essai, nous avons consommé 6,8 litres de gasoil aux 100 km ce qui est très raisonnable pour un véhicule de plus de 2 tonnes et d’un tel gabarit. Si le prix de base de notre véhicule (Scout) était de 40.975 Euros (33 785€ pour la version « Ambition » la moins chère), avec les options, son prix était de 51.725 Euros. Prix qui reste raisonnable pour un véhicule aussi habitable et aussi bien équipé.

Luc VANDERSLEYEN

Catégories

SUV

Étiquettes

, , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :